Ewa et Piotr -
  • Beaux livres
  • Date de parution : 12/04/2018
  • Format : 22 x 30,5 cm, 200 p., 45,00 EUR €
  • ISBN 978-2-88250-506-4
Ewa et Piotr
Si Vis Pacem Para Bellum
Lorenzo Castore
Traduit par Louise Boudonnat
Traduit par Caroline Raszka-Dewez

Textes de Wojchiech Nowicki et Lorenzo Castore

93 photographies en noir et blanc

 

Lorenzo Castore est l’un des photographes italiens les plus intéressants de sa génération. Avec Ewa et Piotr, il nous livre l’histoire d’une rencontre improbable, presque monstrueuse. Elle aurait pu, comme tant d’autres, rester le fait d’un instant, mais elle s’est transformée en une grande amitié. Entre 2007 et 2013, le photographe habite en Pologne. Il croise un jour dans la rue une femme extravagante, qui refuse d’échanger le moindre mot avec lui. Lorsqu’il parvient, grâce à une amie, à retrouver sa trace, Castore découvre les conditions de vie d’Ewa et de son frère Piotr, dans un appartement décrépit d’une rue de Cracovie. Abandonnés à eux-mêmes, alcooliques, vivant sans gaz, sans électricité, sans eau chaude, Ewa et Piotr dévoilent leur existence par bribes, et se laissent peu à peu photographier. Castore entrecoupe ses propres photographies d’images d’archives, des photos de famille que lui ont confiées le frère et la sœur.

 

Lorenzo Castore est un photographe qui prend des risques : il va à la rencontre de la misère, de l’humanité qui souffre, des lieux de deuil, de malheur et de rejet. Il va là où personne n’a envie d’aller. Et il en ramène des merveilles… Par son travail, dans lequel l’horreur et la beauté sont si proches, Castore nous incite à regarder l’autre sans préjugés, sans œillères et sans peur. Il nous invite à plonger dans le grand chaudron du monde d’aujourd’hui.

ils en parlent…
  • « Dans un univers à la Dostoïevski, la photographie joue sa partition la plus complexe, celle qui invente du temps, celle qui confronte le temps de la vie au souvenir, celle qui, sur les bases de l’imbrication du passé et d’un devenir qu’elle impose, fabrique du récit, de la narration.

    Avec une immense tendresse pour des personnages aussi décalés qu’excessifs, l’histoire d’Ewa et Piotr s’articule autour de documents anciens, bribes d’un passé brillant, et d’images d’aujourd’hui, saisies au vol d’un partage dépassant les contingences.

    L’écoute sans jugement de Lorenzo Castore, sa capacité à tisser avec douceur les fils de la relation qu’il entretient avec ses personnages, sa disponibilité et sa façon de s’effacer devant l’évidence de ce qu’il partage, inventent un récit à la fois contemporain et hors temps dans lequel le vécu est plus intense que toutes les fictions. »

    Christian Caujolle

     

    « Lorenzo Castore photographie Ewa et Piotr et recueille leurs photos d’enfance qu’il assemble pour ‘‘partager une expérience humaine’’ dans ce livre à la ‘‘beauté terrible et affreuse’’ comme aurait écrit Dostoïevski. »

    Libération

     

    « Lorenzo Castore n’a de cesse de saisir des bribes d’histoires singulières à partir desquelles il construit des récits à la fois puissants et poétiques. L’un d’eux vient de donner lieu à un très bel ouvrage publié aux éditions Noir sur Blanc. »

    Samantha Deman, Arts Hebdo Médias

     

    « Les très beaux clichés de Lorenzo Castore racontent avant tout un visage aux traits expressionnistes, celui d’Ewa, et la présence nettement plus impressionniste de Piotr, moustachu aux poses intellectuelles. »

    Samuel Schellenberg, Le Courrier

     

    « La confrontation de ces deux mondes [le passé et le présent d’Ewa et Piotr] résonne de manière particulièrement touchante dans l’appartement délabré de la droguerie veveysanne. »

    Caroline Stevan, Le Temps

À propos de l'auteur
Du même auteur
Plus de titres