Hourras et désarrois -
  • Essai, analyse
  • Essais-Documents
  • Date de parution : 16/05/2019
  • Format : 15 x 23 cm, 272 p., 24,00 EUR €
  • ISBN 978-2-88250-576-7
Hourras et désarrois
Scènes d’une guerre culturelle en Pologne
Collectif

Ouvrage dirigé par Agnieszka Żuk.

Auteurs : Agata Adamiecka-Sitek, Przemysław Czapliński, Olga DrendaAgnieszka GraffMikołaj Grynberg, Maciej Jakubowiak, Dariusz Kosiński, Iwona Kurz, Andrzej Leder, Aleksandra MałeckaPiotr MareckiKaja Puto, Karol Sienkiewicz, Jan Sowa, Maja Staśko, Stach SzabłowskiZiemowit Szczerek et Oksana Zaboujko.

 

Qu’est-ce qui anime, obsède et déchire la société polonaise d’aujourd’hui ? Quelle est l’origine profonde des événements politiques qui secouent l’opinion publique polonaise et retentissent à travers l’Europe ? Comment expliquer les causes de la volte-face anti-européenne qu’a effectuée, il y a peu, « le meilleur élève de l’Union européenne » ?

 

Hourras et désarrois est un recueil d’essais sur la Pologne actuelle. Pour la comprendre, une seule clef : la culture, comprise avant tout comme un ensemble de manières de penser, de sentir et d’agir propres à une société donnée.

 

La Pologne actuelle est racontée ici par le biais de la création artistique (littérature, arts visuels, théâtre), outil hyper-sensible pour capter et sonder les mécanismes culturels profonds, mais aussi à travers des phénomènes culturels populaires comme les mèmes, les manifestations de rue, les néologismes les plus en vogue, les stéréotypes, les styles de vie ou les objets de la vie quotidienne.

 

Polonaise vivant à Paris, enseignante et traductrice, Agnieszka Żuk a commandé les essais qui composent ce volume à dix-huit des intellectuels polonais contemporains les plus intéressants.

 

Traduit du polonais par Cécile Bocianowski, Isabelle Cluzel, Isabelle Jannès-Kalinowski, Véronique Patte, Katia Vandenborre, Lydia Waleryszak, Agnès Wisniewski et Agnieszka Żuk et de l’ukrainien par Iryna Dmytrychyn.

ils en parlent…
  • « Belle idée que de proposer le portrait d’une époque, dans un pays donné, à partir de sa création artistique. L’initiative d’Agnieszka Żuk vient au bon moment, alors que l’image de la Pologne patauge dans la mare des stéréotypes. Une lecture stimulante. »

    Jean-Yves Potel, En attendant Nadeau

     

    « Un recueil qui entend battre en brèche les clichés véhiculés par la presse européenne. »

    Claire Devarrieux, Libération

     

    « Une réflexion sur la place de la culture dans la société polonaise, trente ans après la fin de l’ère soviétique. »

    Mathieu Champalaune, Transfuge

     

Du même auteur
À découvrir