• Nouveauté
L’été infini -
  • feuilleter
  • Roman
  • Notabilia
  • Date de parution : 24/08/2017
  • Format : 12,8 x 20 cm, 176 p., 16,00 EUR €
  • ISBN 978-2-88250-471-5
L’été infini
Un requiem
Madame Nielsen
Traduit par Jean-Baptiste Coursaud
Langue d'origine : Danois

L’été infini est un roman sur le destin, la fatalité.

Un groupe d’adolescents dans le Danemark des années 1980 désirent devenir artistes, et sont persuadés de connaître bientôt une « destinée fulgurante ». Ensemble, ils vont vivre un « été infini », à la ferme blanche d’une campagne danoise, où le temps est suspendu, rythmé par l’histoire d’amour tumultueuse et tragique qui se tisse entre la mère et un ami de sa fille.

 

Un roman dans la veine de Karen Blixen, qui orchestre une multitude de destins de jeunes gens ouverts aux possibilités d’exister dans un monde mû par des forces qui les dépassent. Un requiem d’une beauté âpre et lumineuse.

 

« […] comme une épiphanie, un faisceau de lumière éblouissante, la mère, sa silhouette aristocratique, ses longs membres gracieux, ses os puissants, ses cheveux qu’elle teint couleur ivoire, une toison lisse qui lui tombe au bas des reins, l’étalon qu’elle monte l’été dans ces vapeurs de l’aube flottant sur les champs […] »

ils en parlent…
  • « Le ton est proustien, il y a aussi quelque chose de la haite enfance narrée dans Les cahiers de Malte Laurids Brigge de Rilke. La phrase est ample, ondoyante, envoûtante, elle vous enveloppe dans sa clarté boréale, lumière de franchise spécieuses sous laquelle s’ourdissent tous les secrets. »

    Sean J. Rose, Livres Hebdo

     

    « À la fois romantique et sombre, ce roman n’est pas seulement sur les tristes illusions de la jeunesse, mais aussi une histoire d’amour dévorante avec la mort. »

    Carsten Jensen

     

    « L’été infini de Nielsen est une découverte littéraire. En tant que lecteur, je me sentais entraîné par le flux du récit, de la sagesse et de l’humour du narrateur, qui d’une voix, bien que totalement intemporelle, est marquée par une vision contemporaine intense. Comme auteur, j’envie l’écriture magistrale de Nielsen, son exactitude et sa présentation audacieuse et douce-amère de la mélancolie de l’existence. Son roman est un été sans fin d’espoirs perdus qui ne cesseraient de revenir. »

    Sjón

     

    « C’est une narration captivante sur le destin... Je me sens complètement fasciné. [...] Dans ce bref roman de Madame Nielsen sur le temps et l’amour, le destin est dure et la syntaxe attractive. [...] Nous entrons dans cet été comme dans un bain de jours dorés, le temps de la jeunesse, le temps que ne passe pas et dans lequel nous flottons, un paradis d’avant la chute. [...] La voix que Beck-Nielsen a choisie pour se placer lui-même dans cet Été infini, est une voix féminine extraordinairement captivante. »

    Politiken

Madame Nielsen présente L’été infini
À propos de l'auteur
Existe aussi
Du même auteur
Plus de titres