Le Cheval rouge -
  • feuilleter
  • Roman
  • Date de parution : 06/02/2020
  • Format : 15 x 23 cm, 1416 p., 32,00 EUR €
  • ISBN 978-2-88250-599-6
Le Cheval rouge
Eugenio Corti
Traduit par François Lantieri
Langue d'origine : Italien

Collection La bibliothèque de Dimitri

Première édition : L’Âge d’Homme, 1996

Traduction revue et corrigée

 

Depuis sa publication discrète en 1983, Le Cheval rouge est devenu en Italie un véritable phénomène littéraire avec trente et une rééditions à ce jour.

 

Inspirée par l’expérience personnelle de l’auteur, cette épopée couvre près de quatre décennies de l’histoire européenne. De la campagne de Russie à la barbarie nazie, de la découverte du Goulag aux épisodes de la résistance en Italie du Nord, Le Cheval rouge a souvent été comparé à des œuvres aussi universelles que Guerre et Paix.

 

Ce monde fourmillant de personnages, de drames et de récits d’amour, de grandioses scènes collectives, est avant tout le roman des petites gens appelées à bâtir l’Histoire. Ambrogio, Manno, Michele, davantage que les protagonistes de ce chef-d’œuvre inspiré, sont des figures vivantes qui rayonneront à jamais dans l’âme des lecteurs.

 

Préface et postface de François Livi.

ils en parlent…
  • « On peut s’interroger sur les raisons de l’étonnant succès de librairie d’un livre qui ne s’accorde aucune facilité et qui a su créer, entre son auteur et ses lecteurs, un formidable courant de sympathie. Cela tient d’abord au caractère de témoignage que revêt ce roman : non seulement les personnages historiques qui le traversent, mais tous les événements historiques sont absolument et rigoureusement vrais. Mais Eugenio Corti a écrit aussi un très grand roman. Son souffle épique, la variété des registres stylistiques, la vérité et la puissance des passions emportent le lecteur dès les premières pages. Sans doute destiné à résister à l’épreuve du temps, Le Cheval rouge fait songer à Manzoni, ainsi qu’aux grands romanciers russes, à Tolstoï en particulier. »

    François Livi, extrait de la postface

     

    « Certains parlent d’un Guerre et Paix italien. D’autres comparent le travail de Corti à L’Archipel du Goulag. Oui, il y a du Soljénitsyne dans sa volonté de raconter l’irracontable, d’écrire le mal, et le souffle de Tolstoï dans l’art de mêler ses personnages à la grande histoire. »

    Pierre Adrian, Le Figaro Littéraire

     

    « C’est une drogue dure une fois que vous l’aurez commencé […] C’est un monument. »

    Gérard Collard, Sud Radio, Les coups de cœur des libraires

     

    « On ne sort pas vaincu de l’œuvre d’Eugenio Corti. Au contraire, elle porte en elle une conviction profonde : les hommes sont meilleurs que leurs idées. »

    Pierre Adrian, Le Figaro littéraire

     

    « Un des romans les plus poignants jamais écrits sur la Deuxième Guerre mondiale. »

    Brice Couturier, Le Tour du monde des idées, France Culture

     

    « Anachronique au sens noble du terme, torrentiel et en même temps ordonné, émouvant avec intelligence, Le Cheval rouge se révèle comme l’une de ces lectures qui nourrissent l’âme et qui vous marquent à jamais. »

    Christopher Gérard, Archaion

     

    « Le lecteur est happé et entraîné. Comme dans les livres d’Ernest Hemingway, on se dit : voilà un témoin qui a tout vécu de ce qu’il raconte, ne nous ment pas, n’est jamais dogmatique et a su transformer ses douleurs en œuvre d’art. »

    G.C., Historia

     

    « Le Cheval rouge est une grande œuvre qu’on a comparée à L’Archipel du Goulag d’Alexandre Soljenitsyne, ou encore à Vie et Destin, de Vassili Grossman, et il vaut la peine de la traverser dans toute son ampleur. »

    Isabelle Rüf, Le Temps

Vidéo Sud Radio : Le Cheval rouge, coup de cœur de Gérard Collard
Podcast France Culture - Le tour du monde des idées par Brice Couturier - 09/03/2020
À propos de l'auteur
Existe aussi
Du même auteur
Plus de titres
À découvrir